Exp

Explorex/Smirex (Cu)

carte-smirex

Explorex/Smirex (Cu)


LE CHAMP FILONIEN DE TOUROUG (BaSO4)

Le champ filonien de la zone de Touroug matérialise bien la zone mobile de cette partie orientale de l’Ougnate, par la répétition d’accidents tectoniques à remplissage de barytine et accessoirement de fluorine.
…On constate, surtout, la présence de la barytine, avec des faciès variés, dans toutes les structures, de la fluorine dans le filon principal et au filon Aferdou Ouest mais absence de métaux de base (Pb/Zn/Cu) et absence de pyritisation... La fluorine se dépose dans la même structure en recoupant la phase à barytine, traduisant certainement la présence d’un fluide fluoré tardif, plus froid.
Peut on envisager une zonalité hydrothermale latérale et en profondeur par rapport au granite de Mellaab?...(12-21 Novembre 2014)

TAOURA (Cu): NOTE GEOLOGIQUE SUCCINTE (Octobre 2013)

…La zone de Taoura correspond à un bassin crétacé reposant en discordance sur des dépôts marins attribués au Jurassique moyen (Calcaires à rhynchonelles), devenant continentaux (argile gréseuses rougeâtres). La succession des dépôts crétacés marquent le passage d’un milieu lagunaire à continental (fluviatile), il s’agirait donc d’une régression, avec de bas en haut :
● Conglomérats polygéniques
● Des sédiments détritiques (couches minéralisée),
● Des évaporites (argiles gypsifères)
● Et enfin à des grès chenalisés et des faciès calcaires témoignant d’un environnement fluviatile et lacustre…

INDICE CUPRIFERE DE TAOURA: DONNEES ET PERSPECTIVES MINIERES(juillet 2015)

Les affleurements minéralisés en cuivre (malachite) commencent par ceux de Taoura, au sud-ouest et finissent par ceux de Merija à l’extrémité nord-est du bassin.
La minéralisation, de type stratiforme, est portée par:
● Le conglomérat de base, sous forme de ciment ou d’induit, épigénisant même des reliques de fossiles (rhynchonelles)
● Les grès blancs, de forme lenticulaire, au toit du conglomérat… La minéralisation se distingue par des concentrations de semis de points de malachite où se distingue un litage entrecroisée fortement minéralisé.

LES INDICES CUPRIFERES D'IZRY (Cu)

Les "Couches rouges" du Haut Atlas Central (HAC), d’âge Jurassique moyen, constituent le remplissage sédimentaire d'une suite de lacs margino-littoraux (grès, calcaires) et intracontinentaux à forte subsidence évoluant en de vastes bassins fluviatiles et laguno-lacustres (silt, grès, conglomérat…)

Typologie et minéralisation
Tous les indices cuprifères sont situés dans les couches rouges du bassin du Jurassique terminal. La minéralisation cuprifère d’Izri présente de nombreuses caractéristiques géologiques et gîtologiques similaires avec des gisements de type « Red-Beds », malgré l’absence d’évaporites non observées lors de la mission. Un premier échantillonnage a été réalisé, pour donner une idée sur la teneur à partir des grattages. Ils ont été prélevés à partir de saignées quand cela était possible, ou à partir des déblais (1kg/échantillon) sur divers grattages.

Les premiers résultats, bien que très hétérogènes, donnent une moyenne de 3% Cu, confirmant ainsi la présence du cuivre dans les niveaux, mais ne renseignent pas sur la teneur réelle des niveaux cuprifères qui doivent faire l’objet d’un échantillonnage plus systématique.

  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex
  • Explorex-smirex